Festival de Musique Improvisée de Lausanne

Découvrez les programmes complets de nos éditions précédentes :

199719981999200020012002200320042005200620072008200920102011201220132014201520162017

18e Festival de Musique Improvisée de Lausanne
du 15 au 22 août 2014
Dimanche 17 août Alexandre Cellier (multi-instrumentiste)
et Antoine Auberson (saxophone) Conservatoire

Lundi 18 août Freddy Eichelberger et Jean-Luc Ho (orgues)
Église Saint-Laurent

Mardi 19 août Paul Goussot et Benjamin Righetti (orgues)
Église de Villamont

Mercredi 20 août Dirk Börner (clavecin) et Matthieu Camilleri (violon) Église de Villamont

Jeudi 21 août La Triviata (opéra improvisé)
Conservatoire

Vendredi 22 août Thomas Ospital (orgue)
sur "The Pleasure Garden" premier film d'Alfred Hitchcock, 1925 - Église Saint-François

 

Cours d'improvisation


Initiation à l'improvisation pour les débutants

Gaël Liardon et Valentin Villard
Ve 15 et Sa 16 août, Grotte 2 (Conservatoire)


Ces deux journées ont pour but de donner aux débutants des notions élémentaires et des méthodes de travail adaptées à chacun. Les étudiants auront des studios à disposition pour faire du travail individuel. Ils peuvent s'inscrire pour un seul jour ou pour les deux. Tous les instruments sont bienvenus.


Approche de différents langages musicaux

Alexandre Cellier
Lu 18 août, Grotte 2 (Conservatoire)


Développement de l’improvisation par l’approche de différents langages musicaux (celtique, africain, oriental, blues...) puis recherche d’un style d’improvisation libre plus personnel. Tous les instruments sont les bienvenus, niveau souhaitable: moyen-avancé (environ 5 ans de pratique).


Improvisation à deux orgues

Freddy Eichelberger et Jean-Luc Ho
Ma 19 août, Église Saint-Laurent


Grâce aux deux orgues mésotoniques de l'église Saint-Laurent, ce cours vous donnera l'occasion, rare pour les organistes, d'improviser des formes musicales collectives, basées principalement sur les basses obstinées et sur le principe du dialogue.
- matin : entraînement sur des basses obstinées (autres instruments bienvenus) ;
- après-midi : travail spécifique à deux orgues (autres instruments auditeurs).


Improvisation à l'orgue dans le style de Händel

Paul Goussot
Me 20 août, Église de Villamont


Ce cours d'improvisation consacré au style de Georg Friedrich Haendel s'articulera en trois axes:

- ornementation et diminution dans la musique de clavier de Haendel ; mise en regard avec la musique vocale ;
- formules cadentielles et mouvements "ad libitum" ;
- mouvements sur basses obstinées.

Les participants actifs sont priés de préparer au moins deux mouvements (de caractères différents)
d'un concerto de leur choix (opus 4 & 7), ainsi qu'un mouvement entièrement improvisé.

Cette improvisation peut être basée une basse obstinée. Cette basse peut être tirée des oeuvres
suivantes:

- Concerto opus. 7 n. 1 HWV 306 : 1er mouvement "Andante" (pour les élèves débutants) ;
- Concerto op 7 n. 5 en sol mineur HWV 310 : 3ème mouvement "Andante" (pour les élèves avancés) ;
- Chaconne en sol Majeur HWV 435 ou HWV 343b (pour les élèves débutants) ;
- Passacaille pour clavecin en sol mineur de la Suite n°7 (pour les élèves avancés).

De plus, les élèves peuvent également essayer de reconstituer les parties "ad libitum" des concertos
suivants:

- Concerto op. 7 n. 2 HWV 307 : 3ème mouvement (pour les élèves débutants)
- Concerto op. 7 n. 4 HWV 309 : 2ème & 3ème mouvements (pour les élèves débutants)
- Concerto op. 7 n. 6 HWV 311 : 2ème mouvement (pour les élèves débutants)
- Concerto op. 7 n. 3 HWV 308 : 2ème mouvement "Organo (Adagio e Fuga) ad libitum" (pour les élèves avancés)


Improvisons un concerto

Dirk Börner
Je 21 août, Église de Villamont


La structure efficace et claire du concerto italien à la Vivaldi nous fournit un cadre très inspirant et aisé pour l'improvisation. Dans sa forme la plus simple il nous suffit d'un beau ritornelle (voire un bref "motto" en "unisono") qui donnera le départ pour des soli improvisés, qui eux-mêmes peuvent être guidés par l'utilisation des séquences harmoniques. Quand le soliste s'essouffle, voilà le moment de faire une belle cadence, la préparant avec une jolie pédale, et puis le ritornelle pourra être répété dans un autre ton, qui donnera naissance à nouveau solo,... jusque ce qu'on arrive à la tonalité du départ .... Comme dans la cuisine italienne, les ingrédients sont relativement simples mais les possibilités de les combiner sont infinies! Voilà ma proposition en ce qui concerne le plat principal de ce cours, ce qui n'empêchera pas, suivant les souhaits des participants, d'aborder d'autres thématiques.


Opéra improvisé

La Triviata
Me 20 août et Ve 22 août, Grotte 2 (Conservatoire)


Le théâtre improvisé est aujourd'hui un élément bien connu et apprécié de la scène culturelle des capitales européennes et américaines. Le théâtre musical improvisé l'est beaucoup moins. Le but du cours est de partager les expériences faites dans ce domaine et de montrer à des chanteurs intéressés comment il est possible d'inventer des récitatifs, des airs et des petites scènes musicales de manière tout à fait impromptue. Le cours du 20 août sera une initiation destinée aux chanteurs. Le cours du 22 août présentera un travail plus avancé pour les chanteurs et les instrumentistes.

 

Musiciens

Alexandre Cellier a grandi dans un milieu coloré par les musiques traditionnelles et tziganes que son père a découvertes dans les pays de l'Est. Dès l’âge de quatorze ans, il s’est passionné pour le piano Jazz et l'improvisation. Il a accompli ses études au Conservatoire de Lausanne. Depuis 1982, il joue dans diverses formations et compose pour la danse, le théâtre, les contes et le cinéma.
Antoine Auberson a étudié le saxophone classique au Conservatoire de Bâle avec Yvan Roth. Il a participé à la création de l'EJMA à Lausanne. Il compose de la musique pour le théâtre, le cinéma, pour orchestre, fanfare et choeur. Privilégiant les musiques acoustiques, il oriente ses créations dans le sens d'une fusion stylistique, s'inspirant de mélodies yiddish, bulgares ou irlandaises.
Freddy Eichelberger est organiste et claveciniste. Il se consacre principalement à la musique de chambre sur instruments anciens et au théâtre musical. Son goût toujours croissant pour l'improvisation l'a amené à jouer avec des musiciens de toutes origines, et à enseigner ponctuellement au Festival de Musique Improvisée de Lausanne et dans divers conservatoires. Il veille sur l'intégrale des cantates de Bach en concert au temple du Foyer de l'âme à Paris.
Jean-Luc Ho a étudié la musique au Conservatoire de Paris et avec Blandine Verlet. Il se produit en concert à l'orgue et au clavecin. Il a enregistré des oeuvres de Bach, Couperin, Sweelinck, Byrd... Il est l'un des initiateurs du projet "L'Art de la Fugue" oeuvrant à l'installation et à valorisation d'un orgue historique catalan de 1768 en l'église St Eloi de Fresnes (France).
Paul Goussot a étudié le clavecin, l'orgue et l'improvisation à Paris. Il est organiste titulaire de l’orgue Dom Bedos de l’ancienne abbatiale Ste-Croix de Bordeaux et professeur d'orgue du Conservatoire de Rueil-Malmaison. Il improvise des accompagnements de films muets au Musée d'Orsay à Paris et à la Cinémathèque Française. Il anime régulièrement des académies et des master classes en France et à l’étranger. Il est lauréat de nombreux concours internationaux en orgue et en improvisation (Bruges, Saint-Maurice, Luxembourg, St-Albans, Haarlem).
Benjamin Righetti est l’organiste titulaire de Saint-François à Lausanne et du Kultur-Casino à Berne, et professeur d’orgue au Conservatoire et à la Haute École de Musique de Lausanne. Formé en Suisse romande (J.-F. Antonioli, Y. Rechsteiner, F. Delor) et à Toulouse (J. W. Jansen, M. Bouvard), il a été lauréat des concours internationaux de Bruges, Tokyo, Chartes, Freiberg et Paris. Concertiste très actif (déjà plus de 333 concerts donnés à ce jour), ses enregistrements d’oeuvres de J. S. Bach, F. Liszt et C. Franck parus chez K617 ont été tous trois salués par la critique.
Dirk Börner a étudié le clavecin avec Andreas Staier et Jesper Christensen à la Schola Cantorum de Bâle. Il a enregistré pour les labels Alpha , Harmonia Mundi, Carpe Diem, Astrée-Naïve, K 617 et Raumklang, sur le clavecin comme sur le pianoforte. Il est professeur de clavecin à la Haute Ecole de Musique de Bern et professeur de basse continue, clavecin et improvisation au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon, et depuis 2014 professeur d'improvisation à la Schola Cantorum de Bâle.
Matthieu Camilleri a étudié le violon baroque auprès de Chiara Banchini à la Schola Cantorum Basiliensis. Il se spécialise ensuite dans l’improvisation historique avec l’organiste Rudolf Lutz : improvisation avec basse (musique de chambre), mais aussi au violon seul dans la tradition baroque du violon polyphonique allemand. Il participe régulièrement à des productions avec Le Concert Spirituel, Le Parlement de Musique, Concerto Soave et la Fenice, et essaie de consacrer le meilleur de son énergie à l’improvisation, par des récitals (FMIL, Leipziger Improvisationsfestival, Festival de Lanvellec...) ou par l’enseignement (masterclasses dans divers conservatoires européens). En mai 2018 paraît pour le label EnPhase (Outhere) un disque à violon seul, Senti lo mare, mettant en miroir des sonates de Tartini avec des improvisations.
La Triviata présente depuis 2002 des opéras improvisés. Quatre chanteurs et un pianiste composent, écrivent et chantent simultanément, en interaction avec la public, des airs, des duos, des chœurs qui peuvent être comiques, bizarres ou tristes mais sûrement jamais ennuyeux ou prévisibles.
Thomas Ospital, né en 1990, a étudié l'improvisation au CNSM de Paris avec Thierry Escaich, Philippe Lefebvre et Jean-François Zygel. En 2012, il fût pendant six mois «young artist in residence» à la Cathédrale Saint Louis King of France de La Nouvelle Orléans aux Etats Unis. Lauréat de nombreux prix, il est organiste titulaire du nouvel orgue Dominique Thomas de l’église Saint-Vincent de Ciboure. En 2015, il a été nommé titulaire à l'église St-Eustache de Paris. Il est fréquemment invité à se produire en Europe et s’est déjà fait entendre en France, en Espagne, en Allemagne, en Hollande, en Grèce, en Finlande, en Suisse, en Russie et aux Etats-Unis.
Gaël Liardon a fondé le FMIL en 1997. Il a notamment étudié et enseigné la théorie de la musique à la Haute Ecole de Musique de Genève. Il compose principalement de la musique liturgique pour orgue et des chansons françaises. Il dirige l'Ensemble Sweelinck de Genève, et écrit actuellement une thèse de doctorat sur les psaumes polyphoniques de Didier Poncet (1611). Son enseignement vise à réintégrer la théorie de la musique dans la pratique, et à permettre aux étudiants de pratiquer la musique comme une langue vivante. Il crée en 2016 l'Ecole de Musique Improvisée de Lausanne.
Valentin Villard, né en 1985, a étudié la composition à la Haute Ecole de Musique de Genève et au Conservatoire d'Amsterdam. Il compose de la musique pour chœur, orchestre, orgue, ballet, etc. et enseigne la composition et l'orchestration. Il est largement reconnu et apprécié pour son talent, son efficacité, son ouverture d'esprit et sa capacité à s'adapter à toutes les formes de musique. Il participera à la composition de la musique de la Fête des Vignerons de 2019.

199719981999200020012002200320042005200620072008200920102011201220132014201520162017