Festival de Musique Improvisée de Lausanne

Découvrez les programmes complets de nos éditions précédentes :

199719981999200020012002200320042005200620072008200920102011201220132014201520162017

7e Festival de Musique Improvisée de Lausanne
du 17 au 22 août 2003
Dimanche 17 août Emmanuel Le Divellec (orgue) Église St-François

Lundi 18 août Peter van Dijk (orgue) Église St-Laurent
Rudolf Lutz (clavecin et orgue) Église de Villamont

Mardi 19 août Volker Biesenbender (violon), George Gruntz (piano) et Rudolf Lutz (clavecin) Conservatoire
Christophe Deslignes et Freddy Eichelberger (organetti) Église St-François

Mercredi 20 août M.S. Shashank (flûte indienne), Swaminathan Subhalakshmi (violon) et P.S. Phalgun (mridangam) Conservatoire

Jeudi 21 août L'ensemble Le Chant sur le Livre (polyphonie vocale Renaissance) et Michel Bignens (orgue)
Église St-Laurent
Jean-Pierre Leguay (piano) avec des étudiants Conservatoire

Vendredi 22 août François Delor (orgue) et l'ensemble Alternatim (chant grégorien) Église St-François

 

Cours d'improvisation

Shashank, lundi 18 août, Conservatoire.
Initiation à la musique indienne.
La musique indienne est l’une des plus anciennes traditions musicales du monde. De nombreuses invasions l’ont influencée, produisant deux traditions distinctes au Nord et au Sud de l’Inde. Ce cours se concentrera sur la musique du Sud de l’Inde, sur la classification des mélodies et des rythmes, avec un accent sur la facilité que le système donne aux musiciens pour développer leur créativité. L’un des intérêts particuliers sera sa pertinence pour les musiciens de Jazz occidentaux. Les artistes utiliseront la flûte de bambou du Sud de l’Inde et le mridangam, principal instrument de percussion.

George Gruntz, mardi 19 août, Conservatoire.
Approche de l’improvisation pour tous les instruments.
L’improvisation est une composition spontanée. Elle n’est en rien une parodie, mais exige du musicien la capacité de créer une véritable œuvre musicale. Tout musicien possédant la maîtrise de son instrument peut improviser, s’il y croit et s’il connaît certaines règles de base qui l’aident à réaliser ses idées musicales. Dans ce cours, on présentera des règles basiques et plus avancées, et on s’y exercera. Les débutants seront initiés au monde de l’improvisation, et on ouvrira des perspectives aux plus avancés, pour les aider à parfaire leur technique.

Jean-Pierre Leguay, mercredi 20 août, Conservatoire.
Improvisation collective pour tous les instruments.
Ce cours propose une approche de l’improvisation en groupe, sans limitation de style, pour apprendre à ouvrir notre oreille à ce que les autres proposent et aux réponses qui viennent en nous. Jean-Pierre Leguay souhaite adapter le travail aux besoins et à la personnalité des étudiants, et aidera chacun à élargir son horizon.

Volker Biesenbender, jeudi 21 août, Conservatoire.
Retrouver une technique instrumentale naturelle par l’improvisation.
Les musiciens classiques, habitués à apprendre la musique sous forme de notes et de techniques fixes, oublient fréquemment que le contact à l’instrument est en lui-même une improvisation de chaque instant. Dans ce cours, on tentera de montrer, au moyen d’exercices simples, que la technique instrumentale ne consiste pas tellement à emmagasiner un répertoire de positions et de mouvements, mais plutôt à développer une capacité de réaction affinée et détendue de tout l’organisme.

Freddy Eichelberger, vendredi 22 août, église St-Paul.
Improvisation à l’orgue dans les styles hollandais et nord-allemand.
Le cours visera à se pencher sur Jan Sweelinck et Samuel Scheidt, d'analyser sommairement leur manière de traiter un psaume, une chanson ou un choral, et d'utiliser en improvisant les mêmes techniques de base. Tout cela nous conduira à construire dans l'après-midi une grande fantaisie en kit.

 

Musiciens

Emmanuel Le Divellec a étudié pendant cinq ans la physique et l’astronomie avant de s’orienter définitivement vers la musique. Actuellement, il travaille particulièrement dans le domaine de l’improvisation et de sa pédagogie avec Rudolf Lutz, (professeur à la Schola Cantorum de Bâle,) dont il est l'assistant. Il enseigne l’orgue au Conservatoire de Berne.
Peter van Dijk a étudié l’orgue, la musique d’église et la musicologie à Utrecht, et le clavecin à Amsterdam. Il donne de nombreux concerts, notamment d’improvisation. Il rédige et édite de nombreuses publications concernant la rhétorique musicale, la facture d'orgue et l’exécution musicale, et produit des émissions radiophoniques et des enregistrements. Il participe à de nombreux projets de construction et de restauration d’orgues.
Rudolf Lutz est organiste de l’église St-Laurent de St-Gall, chef du Chœur Bach et du Kammerensemble de la même ville. Il enseigne actuellement la basse continue et l’improvisation à la Schola Cantorum de Bâle. Il mène aussi une carrière internationale de concertiste. A côté de cela, il est souvent appelé à diriger des stages d’improvisation. Son éventail musical va de la polyphonie ancienne au jazz, en passant par Bach et Mozart. Il est unanimement reconnu comme un maître dans l’art de l’improvisation, qu’il domine dans une multitude de styles, des plus savants aux plus récréatifs.
Volker Biesenbender a étudié le violon avec Yehudi Menuhin et Rami Shevilov. Il se produit en soliste avec des orchestres réputés, se passionne pour les musiques extra-européennes, le jazz, la musique tzigane. Il enseigne la musique de chambre et l'improvisation au conservatoire de Zurich-Winterthur, et donne des conférences sur la pédagogie à travers le monde.
Georges Gruntz a commencé sa carrière au sein du Newport International Band, puis a joué avec Dexter Gordon, Roland Kirk, Chet Baker, Johnny Griffin, Art Farmer, entre autres. Il a été directeur musical du Schauspielhaus de Zürich de 1970 à 1984, et directeur artistique du Festival de Jazz de Berlin de 1972 à 1994. Il a fondé en 1972 le George Gruntz Concert Jazz Band avec Flavio and Franco Ambrosetti, Daniel Humair et Gérard Lüll.
Christophe Deslignes a étudié à la Schola Cantorum de Bâle. Il enseigne l'organetto, l'orgue, la flûte à bec, la musique d'ensemble et la danse médiévale, notamment à la Fondation Royaumont. Il a joué avec l'ensemble Mala Punica jusqu'en 1998. Avec Thierry Gomar et Carole Matras, il a fondé Millenarium, un ensemble consacré à la musique médiévale et aux musiques du monde.
Freddy Eichelberger est organiste et claveciniste. Il se consacre principalement à la musique de chambre sur instruments anciens et au théâtre musical. Son goût toujours croissant pour l'improvisation l'a amené à jouer avec des musiciens de toutes origines, et à enseigner ponctuellement au Festival de Musique Improvisée de Lausanne et dans divers conservatoires. Il veille sur l'intégrale des cantates de Bach en concert au temple du Foyer de l'âme à Paris.
Shashank, né en 1978, a commencé une carrière internationale de flûtiste à l’âge de onze ans. Il a été initié à la musique indienne classique par T.R. Mahalingam et Palghat K.V. Narayana Swamy, entre autres. Il a été le plus jeune musicien du siècle à être invité à jouer le prestigieux concert de «sadas», le premier janvier 1991 à l’Académie de Musique de Madras. Son talent et les innovations techniques qu’il a apportées ont été salués dans le monde entier.
Le Chant sur le Livre se consacre à la recherche et à la pédagogie de l'improvisation de la musique polyphonique  vocale du Moyen Âge et de la Renaissance. Ses prestations en concert se font tant à la voix qu'aux instruments sur les répertoires sacrés et profanes. L'ensemble a été fondé à Lausanne par Emmanuel Bonnardot, Jean-Yves Haymoz, Barnabé Janin, Raphaël Picazos, Ludovic Montet et Pierre Funck grâce au Festival de Musique improvisée.
Michel Bignens étudia la théorie, l’orgue et le clavecin à Lausanne et Genève. Organiste titulaire de plusieurs églises de sa région, il enseigne solfège et contrepoint à Lausanne, donne concerts et cours en Suisse et dans les pays voisins. Il pratique le manicordion (ou clavicorde), l’improvisation et, parfois, la composition. Un de ses centres d’intérêt est constitué par la musique de claviers d’avant 1640 et par les instruments correspondants.
Jean-Pierre Leguay est organiste des Grandes Orgues de la Cathédrale Notre-Dame de Paris et enseigne l’orgue et l’improvisation au Conservatoire National de Région de Dijon. Il poursuit une carrière d’organiste-concertiste, de compositeur et d’improvisateur - à l’orgue, au piano et en groupe.
François Delor a étudié l'orgue avec Pierre Segond et Marie-Claire Alain. Organiste du temple de la Fusterie et de la cathédrale de Genève, il partage son activité entre ses concerts et son enseignement de l'orgue au Conservatoire de Genève. Dans le domaine de la composition, il produit des œuvres dans un style personnel et également des œuvres-pastiches dans le style des grands maîtres.
L'Ensemble Alternatim a été créé en 1982 par Jean-Yves Haymoz. Il se consacre à la redécouverte du plain-chant du XVIème au XIXème siècles et à son interprétation.  Ses recherches portent notamment sur la vitesse, le rythme et l’ornementation, dans le but de mettre en valeur la variété et la richesse que représentent tous ces répertoires.

199719981999200020012002200320042005200620072008200920102011201220132014201520162017