Festival de Musique Improvisée de Lausanne

Découvrez les programmes complets de nos éditions précédentes :

199719981999200020012002200320042005200620072008200920102011201220132014201520162017

3e Festival d'improvisation de Lausanne
« Autour de l'orgue »
du 25 au 30 juillet 1999
Dimanche 25 juillet Emmanuel Le Divellec (orgue) Église St-François

Lundi 26 juillet Les Witches Café Romand

Mardi 27 juillet Michel Bignens (orgue) et l’ensemble Alternatim (chant grégorien) Église St-François

Philippe Despont, Gaël Liardon (orgues, clavecin)
et Rogério Gonçalves (percussion) Église St-Laurent

Mercredi 28 juillet Markus Schwenkreis (orgue) Église St-Paul
Rudolf Lutz (orgue) Église de Villamont

Jeudi 29 juillet Michel Bignens (clavicorde) Église St-Laurent
Erik-Jan van der Hel (orgue) Église de Villamont

Vendredi 30 juillet Jean-Pierre Leguay (orgue et piano) Église St-Laurent
William Porter (orgue) Église St-Paul
 

Cours d'improvisation

Freddy Eichelberger, lundi 26 juillet, église St-Laurent.
Une introduction à l’improvisation dans les styles XVIe et XVIIe siècle pour tous les instruments,
principalement par la pratique de variations sur des basses obstinées. Les participants actifs reçoivent à l’avance quelques basses à exercer. En plus des deux orgues de St-Laurent, un bourdon, une régale et un clavecin italien sont à disposition. Une occasion rare et précieuse pour les organistes d’improviser en groupe.

Rudolf Lutz et Pierre-Alain Clerc, mardi 27 juillet, église de Villamont.
Rhétorique et improvisation.
La rhétorique, c’est l’art de persuader. Elle est vieille de 25 siècles et toujours présente parmi nous. Elle enseigne à persuader les autres par un discours, littéraire ou musical. Elle nous apprend à inventer des idées, à les disposer dans une forme efficace, à les décorer par de belles figures. Puis elle forme l’exécutant à agir sur son auditoire par une prononciation présente, géréreuse, noble. Ce cours propose une approche de l’improvisation selon les concepts décrits dans quelques centaines de traités, entre l’Antiquité et le XXe siècle… Rhétorique et improvisation vont de pair, elles concernent une langue vivante, construite et sentie.

Jean-Yves Haymoz, mercredi 28 juillet, église de Villamont.
Improvisation de polyphonie vocale.
D’après les traités de la Renaissance, il y avait à cette époque deux manières de faire de la musique: la compositio et le contrapunctum. La compositio, c’était bien sûr la composition, et le contrapunctum, c’était… l’improvisation ! Ce cours propose une fascinante découverte des techniques d’improvisation collective de la Renaissance: gimel, contrepoint sur un cantus firmus, canons, faux-bourdons, etc.

Jean-Pierre Leguay, jeudi 29 juillet, église St-François.
L’orientation de ce cours se base sur les connaissances et les aptitudes des élèves. Jean-Pierre Leguay adapte le travail aux besoins et à la personnalité des étudiants, et aide chacun à élargir son horizon. Tous les styles musicaux peuvent être abordés.

William Porter, vendredi 30 juillet, église St-Paul.
Improvisation dans le style nord-allemand.
Ce cours explore les techniques d’improvisation liées au Praeludium et aux variations de chorals dans la tradition nord-allemande du XVIIe siècle. Il se concentre spécialement sur les développements stylistiques entre la génération de Scheidemann et celle de Buxtehude.

 

Musiciens

Emmanuel Le Divellec a étudié pendant cinq ans la physique et l’astronomie avant de s’orienter définitivement vers la musique. Actuellement, il travaille particulièrement dans le domaine de l’improvisation et de sa pédagogie avec Rudolf Lutz, (professeur à la Schola Cantorum de Bâle,) dont il est l'assistant. Il enseigne l’orgue au Conservatoire de Berne.
Les Witches sont nées du chaudron de la musique ancienne en 1994 afin de mettre en scène des musiques du XVIIe siècle étroitement liées au théâtre, à la danse et au répertoire traditionnel. Pupitre et partitions sont partis en fumée, les musiciens sont debout autour du virginal, ils privilégient ainsi mémorisation, diminution, improvisation et imagination. (Odile Edouard, violon / Claire Michon, flûtes à bec / Pascale Boquet, luth / Freddy Eichelberger, clavecin).
Michel Bignens étudia la théorie, l’orgue et le clavecin à Lausanne et Genève. Organiste titulaire de plusieurs églises de sa région, il enseigne solfège et contrepoint à Lausanne, donne concerts et cours en Suisse et dans les pays voisins. Il pratique le manicordion (ou clavicorde), l’improvisation et, parfois, la composition. Un de ses centres d’intérêt est constitué par la musique de claviers d’avant 1640 et par les instruments correspondants.
L'Ensemble Alternatim a été créé en 1982 par Jean-Yves Haymoz. Il se consacre à la redécouverte du plain-chant du XVIème au XIXème siècles et à son interprétation.  Ses recherches portent notamment sur la vitesse, le rythme et l’ornementation, dans le but de mettre en valeur la variété et la richesse que représentent tous ces répertoires.
Philippe Despont, organiste et claveciniste, étudie le domaine des répertoires du XVIIème siècle (basse continue, improvisation, musique vocale), collabore avec plusieurs ensembles et travaille aussi le jazz au piano.
Gaël Liardon a fondé le FMIL en 1997. Il a notamment étudié et enseigné la théorie de la musique à la Haute Ecole de Musique de Genève. Il compose principalement de la musique liturgique pour orgue et des chansons françaises. Il dirige l'Ensemble Sweelinck de Genève, et écrit actuellement une thèse de doctorat sur les psaumes polyphoniques de Didier Poncet (1611). Son enseignement vise à réintégrer la théorie de la musique dans la pratique, et à permettre aux étudiants de pratiquer la musique comme une langue vivante. Il crée en 2016 l'Ecole de Musique Improvisée de Lausanne.
Rogério Gonçalves joue du basson baroque et classique, de la chalemie, du dulcian et des percussions médiévales. Il participe à de nombreux ensembles de Suisse, de France, d’Allemagne, d’Italie et de République Tchèque. Il dirige l'ensemble A Corte Musical. Il a enseigné comme professeur invité au Festival de Música de Londrina au Brésil, son pays natal.
Markus Schwenkreis a étudié l’orgue et l’improvisation avec Johannes Mayr, Karl Maureen et Jean-Claude Zehnder. Actuellement, il étudie l’improvisation avec Rudolf Lutz à la Schola Cantorum Basiliensis.
Rudolf Lutz est organiste de l’église St-Laurent de St-Gall, chef du Chœur Bach et du Kammerensemble de la même ville. Il enseigne actuellement la basse continue et l’improvisation à la Schola Cantorum de Bâle. Il mène aussi une carrière internationale de concertiste. A côté de cela, il est souvent appelé à diriger des stages d’improvisation. Son éventail musical va de la polyphonie ancienne au jazz, en passant par Bach et Mozart. Il est unanimement reconnu comme un maître dans l’art de l’improvisation, qu’il domine dans une multitude de styles, des plus savants aux plus récréatifs.
Erik-Jan van der Hel a étudié le clavecin, l'orgue et la musique d'église avec L.P.A. Pors, Peter van Dijk, Jacques van Oortmerssen, Maurice Pirenne, Anneke Uittenbosch et Stef Tuinstra. Il est cantor/organiste de l’Immanuelkerk à Ermelo (Pays-Bas). Il enseigne l’orgue (littérature, improvisation, musique d’église) au sein de sa propre école.
Jean-Pierre Leguay est organiste des Grandes Orgues de la Cathédrale Notre-Dame de Paris et enseigne l’orgue et l’improvisation au Conservatoire National de Région de Dijon. Il poursuit une carrière d’organiste-concertiste, de compositeur et d’improvisateur - à l’orgue, au piano et en groupe.
William Porter a enseigné l’orgue, l'improvisation, la théorie musicale et l’histoire de la musique au New England Conservatory of Music de Boston, à l'université McGill (Montréal) et à la Eastman School of Music (Rochester) . Il a enseigné également dans divers festivals, comme la Norddeutsche Orgelakademie, l’Académie Internationale d’Orgue de Göteborg, entre autres. Il est co-fondateur de deux ensembles de musique baroque: Affetti Musicali et Musica Poetica.
Freddy Eichelberger est organiste et claveciniste. Il se consacre principalement à la musique de chambre sur instruments anciens et au théâtre musical. Son goût toujours croissant pour l'improvisation l'a amené à jouer avec des musiciens de toutes origines, et à enseigner ponctuellement au Festival de Musique Improvisée de Lausanne et dans divers conservatoires. Il veille sur l'intégrale des cantates de Bach en concert au temple du Foyer de l'âme à Paris.
Pierre-Alain Clerc est organiste des Eglises St-Laurent et St-Paul à Lausanne. Il enseigne l’orgue au Conservatoire de Lausanne, et le clavecin et la basse continue au Centre de Musique Ancienne à Genève. Il partage ses activités entre la musique et le théâtre, et réunit ces deux arts en étudiant la rhétorique musicale.
Jean-Yves Haymoz enseigne au Centre de Musique Ancienne de la Haute École de Musique de Genève et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon dans le domaine de la théorie de la musique ancienne. Il s'intéresse particulièrement à l'improvisation et à la rhétorique. Il est fondateur et directeur de l’ensemble Alternatim (plain-chant baroque) et co-fondateur de l’ensemble Le Chant sur le Livre, qui se consacre à l'improvisation polyphonique dans le style de la Renaissance.

199719981999200020012002200320042005200620072008200920102011201220132014201520162017