Musiciens

Alexandre Cellier a grandi dans un milieu coloré par les musiques traditionnelles et tziganes que son père a découvertes dans les pays de l'Est. Dès l’âge de quatorze ans, il s’est passionné pour le piano Jazz et l'improvisation. Il a accompli ses études au Conservatoire de Lausanne. Depuis 1982, il joue dans diverses formations et compose pour la danse, le théâtre, les contes et le cinéma.
Ulrich Herkenhoff né en 1966, a découvert la flûte de Pan en rencontrant Gheorghe Zamfir, et a étudié avec Jochen Gärtner. Il se fait remarquer par la qualité de son interprétation du répertoire classique et de son improvisation dans le style populaire roumain. Il mène une activité pédagogique internationale et est sollicité pour enregistrer des musiques de cinéma, notamment par Howard Shore (The Return of the King) et Ennio Morricone (Fateless). Il construit lui-même ses instruments.
Matthieu Camilleri a étudié le violon baroque auprès de Chiara Banchini à la Schola Cantorum Basiliensis. Il se spécialise ensuite dans l’improvisation historique avec l’organiste Rudolf Lutz : improvisation avec basse (musique de chambre), mais aussi au violon seul dans la tradition baroque du violon polyphonique allemand. Il participe régulièrement à des productions avec Le Concert Spirituel, Le Parlement de Musique, Concerto Soave et la Fenice, et essaie de consacrer le meilleur de son énergie à l’improvisation, par des récitals (FMIL, Leipziger Improvisationsfestival, Festival de Lanvellec...) ou par l’enseignement (masterclasses dans divers conservatoires européens). En mai 2018 paraît pour le label EnPhase (Outhere) un disque à violon seul, Senti lo mare, mettant en miroir des sonates de Tartini avec des improvisations.
Freddy Eichelberger est organiste et claveciniste. Il se consacre principalement à la musique de chambre sur instruments anciens et au théâtre musical. Son goût toujours croissant pour l'improvisation l'a amené à jouer avec des musiciens de toutes origines, et à enseigner ponctuellement au Festival de Musique Improvisée de Lausanne et dans divers conservatoires. Il veille sur l'intégrale des cantates de Bach en concert au temple du Foyer de l'âme à Paris.
Ensemble Renaissance du Léman est constitué de Bor Zuljan (luth, vihuela), Josquin Piguet (cornet à bouquin), Adrien Pièce (clavecin) et Cecilia Knudtsen (viole de gambe). Formés notamment à la Schola Cantorum Basiliensis et au Centre de Musique Ancienne de Genève, ils pratiquent la musique baroque et Renaissance au sein de nombreux ensembles. Réunis pour la première fois dans un programme d'improvisation, gageons que leurs talents conjugués feront des étincelles musicales et pédagogiques.
David Cassan, né en 1989, a étudié avec Pierre Pincemaille, Thierry Escaich, Philippe Lefebvre, François Espinasse, Jean-François Zygel et Erwan Le Prado. Il se produit en soliste en compagnie d'ensembles tels que Orchestre Philharmonique de Paris, Orchestre National de Lyon, Capitole de Toulouse, Chœur et Orchestre Symphonique de Paris. Il a remporté une dizaine de concours internationaux dont ceux de Chartres (France), St Albans (Angleterre), Haarlem (Pays-Bas) ainsi que le Grand Prix Jean-Louis Florentz de l'Académie des Beaux-Arts (France). Il est actuellement titulaire du Grand Orgue de l’Oratoire du Louvre à Paris. Il enseigne l’orgue et l’improvisation au Conservatoire de Nancy.
Adrien Pièce est né en 1988. Il a étudié l’orgue et le clavecin avec Pierre-Alain Clerc, Jovanka Marville, Andrea Marcon, Lorenzo Ghielmi et Jörg-Andreas Bötticher. Il a été l’élève de Rudolf Lutz pour l’improvisation. Il a été particulièrement marqué par l’enseignement de Michel Bignens pour la musique d’orgue d’avant 1630. Il collabore avec plusieurs ensembles de musique ancienne (Ensemble Sweelinck de Genève, Voces Suaves, La Notte).
L'Ensemble Alternatim a été créé en 1982 par Jean-Yves Haymoz. Il se consacre à la redécouverte du plain-chant du XVIème au XIXème siècles et à son interprétation.  Ses recherches portent notamment sur la vitesse, le rythme et l’ornementation, dans le but de mettre en valeur la variété et la richesse que représentent tous ces répertoires.
Gaël Liardon a fondé le FMIL en 1997. Il a notamment étudié et enseigné la théorie de la musique à la Haute Ecole de Musique de Genève. Il compose principalement de la musique liturgique pour orgue et des chansons françaises. Il dirige l'Ensemble Sweelinck de Genève, et écrit actuellement une thèse de doctorat sur les psaumes polyphoniques de Didier Poncet (1611). Son enseignement vise à réintégrer la théorie de la musique dans la pratique, et à permettre aux étudiants de pratiquer la musique comme une langue vivante. Il crée en 2016 l'Ecole de Musique Improvisée de Lausanne.
Valentin Villard, né en 1985, a étudié la composition à la Haute Ecole de Musique de Genève et au Conservatoire d'Amsterdam. Il compose de la musique pour chœur, orchestre, orgue, ballet, etc. et enseigne la composition et l'orchestration. Il est largement reconnu et apprécié pour son talent, son efficacité, son ouverture d'esprit et sa capacité à s'adapter à toutes les formes de musique. Il participera à la composition de la musique de la Fête des Vignerons de 2019.